France-Japon

Publié le par lanoenoire

J'ai sacrifié aux rites Maoris.

Juste avant le coup d'envoi, je suis allée aux toilettes du stade pour y opérer ma transformation.

J'ai soigneusement peint mon visage de noir. Un losange pour chaque oeil. Puis un autre pour le front. Je suis ensuite descendue le long de l'arête du nez, de part et d'autre de la bouche, jusqu'au menton. Une Hermine. L'emblème de la Bretagne. Ma peinture de guerre à moi. Et, accompagnant le pinceau sur ma peau, cette phrase comme un petit haka personnel : "Plutôt la mort que la souillure".

Ensuite... ensuite le match a commencé et je me suis comportée en parfaite supporter française : bruyante et exaltée. Très bruyante.

DSCN2300.JPGDSCN2294.JPGDSCN2302.JPGDSCN2291.JPG

Publié dans Nouvelle-Zélande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Famille Moizan La Comtaie 04/10/2011 10:44


Bon ben vous voilà sur un autre petit bout de terre à nous faire partager votre périple. pas mal comme aventure géographique et humaine. Nous attendons la suite...
Bizz à vous 4
Moizan and Co


Gigi 29/09/2011 17:10


Alors quoi? plus rien depuis 3 semaines ... Myriam, t'as pas réussi à te laver la figure et t'as la honte, c'est ça?
Tu peux pas nous faire rêver et nous replonger dans l'oubli comme cà, c'est trop cruel!
Allez, un petit effort, dis-nous où vous êtes et ce que vous voyez. Bises à tous les 4. Gigi


claudie Baran 26/09/2011 22:06


Nous nous étions levés bien tôt pour un dimanche. Ce n'était point le jour du Seigneur et ses rites judéo-chrétiens qui nous avaient expulsés de nos lits douillets mais bien le sacro-saint match
opposant la France à la Nouvelle-Zélande. Ce n'était même pas la rencontre tant attendue qui nous voyait là tous les cinq serrés sur notre canapé mais l'attention requise pour une promesse lancée à
l'autre bout de notre bonne vieille planète : Luc s'était promis de se faire voir (et non pas d'aller se faire voir). Hors donc nous voilà à scruter l'écran plasma de notre télévision persuadés que
notre tonton allait une fois de plus nous en foutre plein les yeux et s'extraire de la foule compacte des supporters de tous poils afin de nous lancer un appel depuis son hémisphère sud. Enfin,
nous allions devoir nous contenter et d'une trempe historique de ces satanés Blacks contre nos joueurs tricolores doublée de maux d'ordre ophtalmologique pour avoir déshabillé des milliers
d'individus assurant avoir discerné Myrdhin avec une perruque rouge, deviné Esther dans une tenue intégrale de grenouille ou encore Myriam agitant de grands bras désarticulés au-dessus d'une tête
floue... Pour finir, pas de Baran Marescot. Mais une bonne gueule de bois après toute cette déconfiture télévisuelle. ON VOUS ZAIME ! Les Baran Peyrottes and co.


tania 12/09/2011 09:24


Myriam -tu es majestueuse en reine maori ! Take care